Comment l'ONG "Enfants du Monde" soutient une éducation durable et de qualité

Imaginez-vous au Tchad, dans une école, au milieu de 100, 200 (parfois moins et parfois beaucoup plus) enfants motivés et enthousiastes à l’idée de commencer le cours. L’enseignant(e) débute : « Quelle est votre relation avec l’eau ? ». Les enfants réfléchissent et puisent dans leurs expériences personnelles afin de répondre. Certains soulèvent un accès difficile à l’eau, d’autres racontent qu’ils tombent souvent malades après en avoir consommé, plusieurs rapportent encore qu’ils en ont besoin pour l’agriculture ou l’élevage d’animaux. Finalement, il y a moins de témoignages que d’enfants puisque les problèmes se ressemblent.

Dans cette école, les équipements manquent, les enfants sont assis par terre, il n’y a ni bureau ni chaise. Peu importe, personne ne se plaint, ils sont heureux d’apprendre.

 

Enfants du Monde

Je ne suis pas au Tchad au sein de cette école, et probablement, que vous n’y êtes pas non plus.

Cette expérience m’a été racontée lors d’un événement organisé par « Enfants du Monde », une organisation non gouvernementale suisse, fondée en 1968 et basée à Genève. Depuis presque 50 ans, elle offre une éducation de qualité aux enfants défavorisés et l’accès à des services de santé aux mères et leur bébé dans certains des pays les plus pauvres du monde.

J’aimerais à mon tour partager avec vous les méthodes et les actions durables menées par Enfants du Monde pour une éducation de qualité.

Burkina Asiba 9

La pédagogie par le texte

- Il faut toujours partir d’une question de la vie quotidienne - C’est l’un des points cruciaux de l’approche pédagogique de l’ONG. Bien souvent, l’éducation est peu adaptée aux réalités locales. C’est pourquoi, pour être au plus près des besoins des communautés, Enfants du Monde écoute en premier lieu les adultes et parents sur les problèmes affrontés au quotidien, par exemple la thématique de l’eau - abordée dans les paragraphes précédents et utilisée, ci-dessous, afin d’illustrer cette approche pédagogique - est ressortie de l’une de ces discussions au Tchad.

De ce fait, l’ONG permet aux enfants d’acquérir des connaissances adaptées à leurs besoins et qu’ils seront ensuite capables d’utiliser pour agir sur leur environnement. Les matières telles que les maths, les langues (langue maternelle et la langue officielle), l’écriture, la lecture et les sciences sont à la fois travaillées au travers des problématiques soulevées, ainsi que sous forme d’ateliers.

Combien de litres d’eau ai-je besoin ? Comment filtrer l’eau ? D’où provient l’eau ? Quels sont les maladies liées à la consommation d’eau non-potable ? Autant de problématiques qui peuvent être traitées par les enseignants afin d’intégrer les différentes matières scolaires. Cette approche encourage les élèves à participer activement aux cours et à proposer des solutions propres à un problème. Les enseignants partent toujours des savoirs des enfants pour les confronter, par la suite, aux connaissances scientifiques qu’ils vont découvrir. Ainsi les élèves acquièrent non seulement des connaissances, mais aussi « apprennent à apprendre ». C’est-à-dire qu’ils développent un mécanisme d’apprentissage favorisant un regard critique, sans se limiter à une simple mémorisation de connaissances.

Pour finir, ils présentent un livret final aux adultes du village contenant un texte explicatif de la thématique et des réponses aux problématiques soulevées par la communauté. De ce fait,  l’ apprentissage de la lecture et de l’écriture prend tout son sens pour les élèves.

Un projet durable

Pour conclure et étant donné que le terme est dans le titre - comment Enfants du Monde établit un système qui soit durable - L’ONG travaille sur toute la chaîne d’éducation des pays dans lesquels elle est présente : du ministère, aux formateurs des futurs enseignants jusqu’aux enseignants, ce sont tous les acteurs du système éducatif qui bénéficient de formations et de l’expérience des collaborateurs d’Enfants du Monde !

Ajouter un commentaire

Aller sur le site