#gamedayinside | « C’est une expérience à vivre »

Dans le cadre de l’enchère caritative proposée par le club de basketball Les Lions de Genève, en faveur de l’ONG Enfants du monde, nous avons souhaité rencontrer Jean-Marc Jaumin, l’entraineur.

Le rendez-vous est pris, nous nous retrouvons autour d’un café non loin de la salle du Pommier, lieu des matchs à domicile, au Grand-Saconnex.

Beaucoup sollicité ces temps mais très disponible, Jean-Marc répond à notre interview qui devient tout simplement un moment d’échange.

 

Le 8 avril 2017 aura lieu la finale de la Coupe de Suisse. Elle se déroulera non pas dans la salle du Bout-du-Monde mais à l’Arena de Genève. Vous y êtes déjà allé, que ça soit pour un concert ou autre ?

C’est une première pour moi ! Je me réjouis d’y être et de pouvoir découvrir la salle avec l’équipe la veille, histoire de faire un entrainement léger et prendre nos marques. Pour autant que la disponibilité de la salle le permette.

 

Les supporters et l’ambiance devraient être au rendez-vous...

Je l’espère ! Des finales tu en joues peu dans ta carrière. C’est donc un évènement exceptionnel, mais pas seulement pour les joueurs ! Pour le staff, tout le club, les supporters, pour tout le monde.

Le match opposera deux des meilleures équipes actuelles du pays, qui ont mérité leur place. La victoire se jouera sur des détails.

 

Comme vous dites, une finale, on n’en joue pas beaucoup. Comment est-ce qu’on motive, on booste les joueurs pour cette occasion ?

Pas besoin de motiver les joueurs pour ce genre de match, ça serait triste si je devais le faire ! On a des joueurs intelligents, combatifs, qui ont envie de gagner et 100% focus sur le match.

 

Le match est à Genève, vous évoluez donc à la maison. Est-ce un avantage sur l’adversaire ?

Le fait que ça se déroule à Genève est une pression supplémentaire pour les joueurs. On joue à la maison mais sans s’y être non-plus.

Chez nous, c’est à Genève oui, mais aussi et surtout à la salle du Pommier.

Pour une finale, l’avantage du terrain n’a pas la même valeur qu’un match de championnat. Pour moi, il n’y a pas une équipe plus avantagée ou favorite, c’est du 50/50. Ça se jouera sur une partie de chance, la forme du moment et beaucoup sur les détails.

 

Et comment on prépare une telle rencontre ?

Un match de championnat se prépare un à deux jours à l' avance à cause de l’enchainement des matchs.

Pour la finale, nous aurons une semaine, donc nous irons plus dans l’analyse des détails, récolter un maximum d’informations sur l’adversaire afin de le connaître à la perfection, pour ne pas subir et pouvoir anticiper. On souhaite mettre toutes les chances de notre côté.

Les joueurs vont garder leurs habitudes, préparer le match comme ils l’ont fait jusqu’à présent.

Nous irons sûrement manger ensemble, suivant l’heure du match, mais il est important de garder les mêmes habitudes.

 

Les joueurs ont leurs rituels d’avant match. Et le coach ?

J’en avais en tant que joueur, j’ai en aussi en tant qu’entraineur, comme la position de la cravate, le choix des chaussettes et de la ceinture… Il y a plein de petites choses que je fais toujours, comme manger le même plat les jours de match, un bon repas qui me porte chance… enfin… ça dépend si ma femme est là (rires)

 

L'équipe n'a pas été épargnée par les blessures cette saison...

Malheureusement… Jusqu’à ce jour on a eu pas moins de seize blessés, on y est tous passés, du chauffeur de bus jusqu’à moi! Parfois on se demande si on ne nous a pas jeté un sort !

On savait qu’on allait avoir des hauts et des bas durant la saison. Mais en prenant du recul, on se rend compte que ça nous a permis d’intégrer plus de jeunes et de leur donner encore plus de temps de jeu. C’est aussi un des objectifs du club : miser sur le long terme avec eux, même pour un club comme les Lions de Genève qui prétend au titre.

 

Comment voyez-vous la suite du championnat, des play-offs ?

Notre but aujourd’hui est de faire réintégrer les joueurs qui reviennent de blessure, les remettre dans le bain, dans le rythme de la compétition pour qu’ils puissent être prêts pour la finale de la coupe et les play-offs.

Les entrainements c’est une chose, mais on a besoin de jouer des matchs pour retrouver le haut niveau et être prêts.

Ainsi, on aura un groupe encore plus complet, il y aura par conséquent plus de rotations lors des matchs. Les joueurs doivent donc s’adapter.

On essaie de gagner tous ensemble, c’est l’équipe qui est la vrai « star ». Les gars sont des professionnels, ils savent gérer ça et sont conscients que le collectif l’emporte sur l’individualité.

Avec l’équipe qu’on a à Genève, incluant les jeunes et les retours de blessure, on peut prétendre à battre n’importe quelle équipe du championnat. On a un groupe très compétitif et on a de l’ambition.

 

Une enchère caritative au profit de l’ONG Enfants du monde est proposée par les Lions de Genève sur notre plateforme. Le vainqueur sera présent avec vous lors de cette finale, au plus proche, comme l'un vos joueurs ! Comment voyez-vous ça ?

Du moment qu’il ne joue pas ! (rires)

Une finale, tu n’en vis pas tous les jours. Alors si tu as la possibilité d’y être au plus près, au bord du terrain avec tout ce qui l’entoure et que si en plus la victoire est au bout, la fête serait magnifique et le moment encore plus inoubliable. C’est une expérience à vivre.

Pour un jeune par exemple, ça peut être un rêve de côtoyer les meilleurs joueurs de Suisse du moment, voir comment ça se passe de l'intérieur. S’il a de l’ambition dans ce sport, il pourra se dire « je serai à leur place un jour ». C’est une expérience sur laquelle il pourra s’appuyer pour progresser et se motiver à atteindre ses objectifs.

Il pourra aussi prendre plein de selfies à en faire brûler son téléphone ! (rires)

 

Pour vous, ça serait l’expérience ultime à vivre avec les Lions de Genève ?

Qu’est-ce que tu peux rêver de plus en tant que basketteur si ce n’est de vivre cette finale aux côtés de l’équipe des Lions de Genève ?

 

Rends-toi sur l’enchère et prends part à la finale !

 

Coach Jaumin Lions de Genève

 

 

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Aller sur le site