"Je n'ai pas hésité à y participer !"

Voici David Marques, vainqueur de notre toute première vente aux enchères via notre page Facebook en date du 27 février 2015.

Cette vente avait pour principal objectif de remplir l'un des critères de sélection de l'association Genilem et surtout de connaître l'impact de notre projet auprès du public.

 

Petit témoignage du vainqueur

"Ça fait des années qu'on se connaît avec Séb (fondateur) pour avoir joué au foot ensemble. Son projet, il m'en parle et lorsque j'ai vu qu'il lançait sa première vente au profit de l'association Cérébral-Genève je n'ai pas hésité à y participer ! En plus, il me manquait le maillot de l'AS Saint-Etienne dans ma collection (sourire)."

 

La vente en chiffres

  • 190.00 - comme en CHF le montant de l'offre gagnante pour le maillot de Frédéric Piquionne, lors de son passage à l'AS Saint-Etienne.
  • 142.50 - comme en CHF le montant reversé à Cérébral-Genève, correspondant au 75 % de l'enchère gagnante.
  • 3'200 - soit le nombre exact de personnes atteintes par notre publication pour cette vente ! 

 

L'Association Cérébral-Genève

Cérébral-Genève soutient des familles et leurs proches handicapés moteurs cérébraux. L'association s'engage pour que les personnes handicapées motrices cérébrales puissent, sans problème, trouver leur place dans la société.

Chacune des ventes que nous vous proposerons directement, donc sans passer par l'un de nos "Heroes", soutiendra cette association.

Pourquoi ?

Ce choix m'est personnel et je n'ai pas hésité une seconde, comme David Marques lors de sa participation à la vente aux enchères :) .

Lorsque je jouais encore au football, j'ai fait la rencontre d'un ami. Cette personne est quelqu'un d'extraordinaire, toujours dévouée pour les autres avant lui-même.

Je vivais une saison noire avec des blessures à répétition. Du coup, j'étais plus dans la salle de fitness ou au bord du terrain qu'avec mes crampons aux pieds. Le moral à zéro, je me plaignais de mes blessures, de mon temps libre quasi-inexistant, de mon travail et que j'étais fatigué et bla bla bla... Cet ami venait me parler, me faisait des blagues et me remontait le moral. 

Au début, nous parlions de foot évidemment, de ma vie et de mes "problèmes". Par la suite, j'ai appris à mieux le connaitre, nous commencions aussi à parler de lui et c'est là que je me suis dit que mes "problèmes" je me les créais moi-même.

Je ne vais pas vous détailler son vécu, mais cet homme vit des moments qu'il ne souhaite à personne et qui lui demandent du temps, de la patience et d'être fort. Une personne de son proche entourage vit avec une infirmité motrice cérébrale, avec en plus des complications. Malgré tout, vous le verrez toujours avec le sourire, à vous aider, à se rendre disponible pour les autres, vous remonter le moral, être à votre écoute et à vous taper sur l'épaule en vous disant : "Je suis là si tu en as besoin".

Cet homme est un héro.

 

 

Ajouter un commentaire

Aller sur le site